L'effarouchement des étourneaux

Mise en page

L’étourneau est une des espèces qui semble bien s’adapter au contexte urbain. Ses populations urbaines et périurbaines se sont récemment densifiées, au point de le faire considérer localement comme espèce envahissante.

 

L’étourneau est opportuniste et omnivore, son penchant pour les fruits fait qu’il est peu apprécié par les cultivateurs au bord de la Méditerranée, mais il est apprécié par ceux d’Europe de l’Est car il y est essentiellement insectivore.

Cet oiseau peut être solitaire comme il peut aussi former des nuées de plus de 100 000 individus, qui s’organisent en dortoir pour la nuit. Les étourneaux donnent alors un spectacle impressionnant à voir et à entendre, en particulier le soir quand les oiseaux viennent se percher dans les buissons et arbres. L’étourneau s’est établi au voisinage de l’homme, de grandes bandes peuvent se former dans les centres villes, où leurs fientes provoquent beaucoup de désagréments.

L’étourneau est sédentaire en Europe du Sud et de l’Ouest, ses populations nordiques et orientales migrent en hiver vers ces régions, et même plus loin vers le sud, sur tout le pourtour méditerranéen.

Cette espèce, adaptable et omnivore, est considérée comme nuisible.

 

C’est avec le rat, le pigeon, le merle noir et la mouette rieuse, l’une des rares espèces qui s’est récemment et très bien adapté aux grandes villes.

L’environnement urbain et tout particulièrement l’éclairage nocturne ont fortement modifié son comportement : l’étourneau est en effet un oiseau diurne qui a une très mauvaise vision nocturne. Si dans leur environnement nocturne normal, les étourneaux se rassemblent la nuit en dortoirs, ils y restent calmes et silencieux, alors qu’en ville où le halo lumineux est de plus en plus intense et permanent, ces même étourneaux sont beaucoup plus actifs et nerveux, se déplaçant à n’importe quelle heure de la nuit quand ils sont dérangés.

En ville, leurs déjections peuvent abîmer les monuments et endommagent les voitures situées sous leurs dortoirs. Le bruit, qu’ils produisent lorsqu’ils sont en nombre, peut aussi être fort gênant la nuit. Le problème le plus courant est associé aux nids d’étourneaux dans les immeubles. Ces oiseaux sont des vecteurs de réintroduction des acariens et autres nuisibles envahisseurs d’immeubles. Ils transmettent aussi des organismes nuisibles aux humains et aux stocks de produits frais.

 

Nos méthodes sont une combinaison d'action garantissant le déplacement des colonies.

La fauconnerie associée à la pyrotechnie sont des moyens de lutte efficace contre ces invasions qui peuvent détruire en quelques heures votre environnement.

En milieu viticole, agricole ou urbain nos opérateurs et fauconniers peuvent intervenir rapidement pour vous libérer de ces nuisances.